X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Titre.

Votre message

ref. 1498

BACCARAT

(Attribué à)
Manufacture de Cristal

« La Nef »

France
Circa 1870

Cristal et Bronze doré
Haut. : 80 cm ; Diam. : 40 cm

Magnifique lustre en forme de nef en bronze doré et cristal gravé, suspendu par quatre chaînes articulées, le tout finissant par un plafonnier décoré de prismes et d’une cloche centrale en cristal taillé.

Entre 1764 et 1860, à de rares exceptions, la Cristallerie de BACCARAT ne signe pas ses oeuvres. Les premières étiquettes en papier apparaissent en 1860 et représentent à l’intérieur d’un cercle, une carafe entourée d’un verre à pied et d’un gobelet au-dessus desquels est marqué BACCARAT.  A partir de 1875, la marque « BACCARAT » en lettres bâton et en relief est présente  sur certains modèles soufflés et sur les parties en bronze des montures. C’est à partir de 1936 que la carafe entourée d’un verre à pied et d’un gobelet, avec « BACCARAT » marqué au-dessus, apparaît systématiquement sur l’ensemble de la production.

biographie

La célèbre cristallerie de Baccarat, dont l’origine remonte au XVIIIe s., remporte sa première médaille d’or à l’occasion de l’Exposition des Produits de l’Industrie de 1823, où elle est saluée pour « l’éclat et la finesse du cristal » et devient la première cristallerie de France. Baccarat est sans nul doute la seule industrie française qui est alors constamment et magistralement représentée au cours des différentes expositions auxquelles elle participe, remportant de ce fait les honneurs et de prestigieuses récompenses. Un maître-mot revient dans tous les rapports d’Expositions Universelles où la cristallerie Baccarat domine, c’est « la perfection de la matière et de la taille ».

bibliographie

Dany Sautot, Baccarat, une histoire, éd. Baccarat, 1993.
L’Art en France sous le Second Empire, Exposition Grand-Palais, Paris, 1979, p. 238-239.
Exposition Universelle de 1867, Rapport adressé à la commission d’encouragement, classe 16 et 17, p. 24 -25.

Contactez nous