Retour Contactez-nous

Cortina d'Ampezzo
Table de milieu de style Renaissance

ref. 0702/45

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref. 0702/45

Cortina d’Ampezzo

Ecole des Arts appliqués

(Fondée en 1846)

Table de Milieu

Etiquette mentionnant “I.R. Scuola…, Sezione Intarsio e Intaglio, Cortina d’Ampezzo,
n°146

Italie

Circa 1890

Haut. : 77 cm ; Long. : 102 cm ; Prof. : 62 cm

Exceptionnelle table de milieu de style Renaissance vénitienne. Le plateau et la ceinture ouvrant à quatre tiroirs sont entièrement ornés d’un décor sculpté en méplat et d’une marqueterie florale et géométrique réalisée selon la technique des Tarkashi. L’ensemble repose sur quatre pieds architecturés joints par une entretoise.

Commentaire

Don de Cipriano Pescosta (1815-1889) crée en octobre 1846 dans la petite ville de Cortina d’Ampezzo, en Vénitie, une école pour l’enseignement du dessin. L’institution acquiert peu à peu une grande popularité pour ses cours de sculpture et de filigrane d’une part et d’ébénisterie d’autre part. En 1874, l’école devient « Ecole Industrielle d’Etat » et en septembre 1876 sont ouvertes les sections de marqueterie et de mosaïque de bois. En 1881, John Coddington, Président du célèbre Oriental Club de Londres qui regroupe nobles et autres gentlemen britanniques résidant en Asie, fait connaître à l’Ecole italienne une nouvelle technique, celle des Tarkashi, grâce à quelques objets rapportés d’un voyage en Inde. Il s’agit d’une technique de marqueterie rafinée employant de fins rubans entrelacés de bois divers et décorée parfois d’ivoire et de nacre. Les artistes et élèves de l’école d’art d’Ampezzo déjà habiles au travail du bois, adoptent cette technique qui se développe avec succès et fait bientôt même la renommée de Cortina d’Ampezzo. En 1889, l’école s’ouvre aux femmes avec des sections de couture, de dentelles et broderies. Une médaille d’argent récompense l’Ecole de Cortina d’Ampezzo en 1893 à l’Exposition Régionale d’Innsbrück en Autriche. Elle y vend d’ailleurs la totalité des pièces exposées, dont une grande partie aux musées de Darmstadt et de Stuttgart en Allemagne.