X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Titre.

Votre message

Ref. 1650

H. Dasson

Ebéniste et bronzier (1825-1896)
(attribué à)

Table liseuse

France
Circa 1885

Haut. : 72 cm ; Larg. : 66 cm ; Prof. : 42,5 cm

Charmante table à écrire de style Louis XV. Elle ouvre sur un côté par un tiroir à compartiments et en ceinture par une tablette coulissante formant écritoire et pouvant basculer en position liseuse.
Son plateau décoré d’un placage d’amarante et de satiné est ceint d’une lingotière en bronze.
Belle garniture de bronzes ciselés et dorés composée d’agrafes et de poignées mouvementées. Elle repose sur quatre pieds cambrés ornés de chutes feuillagées finissant par des sabots.

Facilement mobile grâce à ses poignées, les bronzes discrets aux proportions harmonieuses, le placage contrasté et les lignes élégantes avec des pieds légèrement galbés rappellent les créations de B.V.R.B. Ce talentueux ébéniste avait une préférence pour les petites tables à café, les coffrets à bijoux et les tables à écrire qu’il marquait d’une d’agrafe rocaille en bronze.

Oeuvres en relation

 

 

 

Table à écrire attribuée à B.V.R.B, vers 1750, Musée Cognac-Jay

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Ebéniste et bronzier établi à Paris, Henry Dasson exécuta de somptueuses copies de meubles royaux du XVIIIème siècle et quelques créations d’inspiration similaire. Ses meubles étaient ornés des plus beaux bronzes, dorés au mercure. Il participa brillamment aux différentes Expositions Universelles, comme à celle de 1878 à Paris, où il fut particulièrement remarqué par le jury en exposant une copie du célèbre bureau de Louis XV (original conservé à Versailles) admirée pour sa grande délicatesse, ainsi qu’une table de style Louis XVI, réalisée tout en bronze et considérée comme “un chef-d’œuvre de ciselure”. A l’Exposition Universelle de 1889, Dasson obtint un grand prix pour ses meubles jugés admirables. Sa grande notoriété ne subit pratiquement aucune concurrence. Il cessa d’exercer en 1894.

Bernard II Van Risen Burgh, maître vers 1735 est le plus célèbre de la dynastie B.V.R.B, ébénistes d’origine hollandaise. Il a travaillé pour une riche clientèle ; y compris la famille royale par l’intermédiaire de marchands-merciers tels Hébert, Lazare Duvaux ou Simon Philippe Poirier. Il réalise des meubles dans l’esprit rocaille, qui se caractérisent par un grand sens des proportions, l’élégance et la souplesse des galbes, la finesse des attaches, une agrafe rocaille au centre de la ceinture, une baguette protégeant l’arête des meubles. Ses réalisations se retrouvent dans de nombreux musées tels le château de Versailles, le Louvre, la National Gallery ou le Metropolitan Museum.

Contactez nous