Retour Contactez-nous

C. Matifat
Table - Exposition Universelle 1851

ref. 0702/46

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref. 0702/46

C. Matifat

Bronzier

(Active dès 1840)

Table de présentation

Signé Matifat, Paris, 1851

France

Haut. : 80 cm ; Larg. : 85 cm ; Prof. : 67 cm

EU 1851, Stand MatifatChef-d’œuvre présenté à l’Exposition Universelle de 1851 au Crystal Palace de Londres.
(Reproduite et commentée dans “Exhibition of the Works of Industry of All Nations 1851”, Reports by the juries, Vol.III, p°1106)

Exceptionnelle table entièrement réalisée en bronze ciselé et doré ; au plateau rectangulaire en marbre brèche, encadré d’une moulure à motifs de feuilles d’acanthe et de perles. Soutenue sur quatre pieds à têtes de griffons, aux ailes formées de feuilles d’acanthes, et reposant sur quatre pieds griffes.

Biographie

Élève de l’orfèvre Antoine Vechte, Charles Stanislas Matifat succède à son père vers 1840 à la tête de l’entreprise familiale fondée en 1820, dont les ateliers sont situés n°9 rue de la Perle à Paris. Charles Matifat expose pour la première fois en son nom propre à l’Exposition des Produits de l’Industrie de 1849, où le jury lui décerne une médaille d’argent. 
A l’Exposition Universelle de 1851, prenant place dans l’étonnant Crystal Palace de Londres, Charles Matifat (n°923 de la section française) y présente entre autres, cette table réalisée entièrement en bronze doré et un grand lustre de style Louis XIV commandé par le roi de Hollande, Guillaume III, pour son palais de La Haye. 
Son stand largement commenté par la critique lui vaut une médaille de deuxième Classe. En 1853, Matifat, qui possède déjà un établissement à Londres, participe à l’Exposition des Arts industriels de Dublin. Il travaille beaucoup pour la noblesse anglaise, tel Lord Londesborough qui lui commande des candélabres en bronze. 
A l’Exposition Universelle de Londres en 1862, Matifat présente un lustre exécuté pour la duchesse de Sutherland. A côté de sa production d’objets d’art, Charles Matifat réalise également des œuvres monumentales en bronze d’après les modèles de grands sculpteurs français. Il exécute en 1860 la statue du marquis Dupleix, sculptée par Théodore Gruyère, puis en 1873 la statue du général Daumesnil, sculptée par Louis Rochet. La même année, il réalise deux fontes importantes : L’Enfant des Abruzzes, d’après le plâtre envoyé de Rome par André-Joseph Allar et la fontaine des Quatre Parties du Monde créée par Jean-Baptiste Carpeaux et Emmanuel Frémiet, dans les jardins de l’Observatoire à Paris. Au cours de cette période, Charles Matifat réalise plusieurs lampadaires du Grand Escalier du nouvel Opéra récemment construit par Charles Garnier.

Bibliographie

Cristal Palace, Album de l’Exposition, 1851, p. 265.

The Art Journal illustrated Catalogue, The Industry of all Nations, London, 1851, p. 48-50 & 324.