X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Titre.

Votre message

Ref. 1224/0

L. Messagé

Dessinateur

(1842-1901)

J.-E. Zwiener

Ebéniste

(actif de 1880 à 1895)

Exceptionnelle paire de commodes

France

Circa 1885

Haut. : 85 cm ; Larg. : 114 cm ; Prof. : 58 cm

Rarissime paire de commodes bombées de style Louis XV, chacune en amarante et bois de sycomore teinté, décorée d’une marqueterie florale en bois de citronnier. Coiffée d’un plateau en marbre « Brèche d’Alep », surmontant deux tiroirs sans traverse, entourés d’une monture en bronze doré formant cartouche à décor d’acanthes. Reposant sur quatre pieds cambrés se terminant en sabots feuillagés en bronze doré.

Biographie

Joseph-Emmanuel Zwiener, né en Allemagne en 1849, s’installa à Paris, rue de la Roquette en 1880 où ses ateliers très importants exécutèrent une grande quantité de meubles. Il copia presque tous les styles, du “Boulle” au “Louis XVI”, en passant par des extraordinaires interprétations très personnelles d’un style Louis XV exubérant. Son style alors incomparable valut à Zwiener ma médaille d’or à l’Exposition de l’Union Centrale des Arts Décoratifs de Paris en 1882. L’un des juges, René Ménard y remarquait que « si Mr. Zwiener s’était limité à de simples reproductions, il n’aurait pas attiré si fortement l’attention du jury. Mais à côté de ses talentueuses copies, il nous a montré des œuvres sorties de sa propre imagination ». Zwiener participa alors à l’Exposition Universelle de Paris en 1889, où il obtint une médaille d’or pour avoir présenté une remarquable copie du meuble “le plus célèbre du monde”, le bureau du roi Louis XV, œuvre de Riesener et d’Oeben. Le catalogue de l’Exposition fit à ce sujet un très bel éloge de son travail en le qualifiant de parfait ; aucune critique ne put ainsi lui être adressée. A l’instar de François Linke (1855-1946), autre célèbre ébéniste de cette époque, Zwiener fit modeler la plupart de ses bronzes, jugés de facture tout à fait supérieure, par Léon Messagé (1842-1901). Zwiener produisit son extraordinaire mobilier jusqu’en 1895, lorsqu’en Jean-Henri Jansen (1854-1928) fit l’acquisition de l’atelier et du stock. Travaillant sous le nom de “Zwiener Jansen Successeur”, Jansen continua à exécuter de manière fidèle les créations de Zwiener, employant les modèles originaux et prodiguant des soins extrêmes à ces “meubles de luxe”.

Bibliographie

Catalogue de l’Exposition Universelle, Paris, 1889.

Contactez nous