X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Titre.

Votre message

Ref. 1599

Elegante suite de trois miroirs à chevalet

Italie
XIXe siècle

Grand miroir : Haut. : 49 cm ; Larg. : 43 cm ; Prof. : 6 cm
Petits miroirs : Haut. : 40 cm ; Larg. : 34 cm ; Prof. : 4 cm

Elégante suite de trois miroirs probablement vénitiens, en bronze doré à glace trilobée, de forme chantournée et reposant sur un chevalet.
Riche ornementation d’inspiration rocaille, à décor de rinceaux, feuilles d’acanthe et de coquilles.

Commentaire

Originellement en étain ou en bronze, la découverte du miroir verre est une véritable révolution : l’invention de la glace à la verrerie vénitienne de Murano transforme le caractère et donne de nouvelles possibilités à l’utilisation du miroir. Ce secret de fabrication est long à se répandre en Europe, l’Italie en conserve l’exclusivité de la fabrication et exporte ses œuvres dans le reste de l’Europe en influençant le caractère artistique de la production.

Les premiers cadres des miroirs italiens sont de simples baguettes de bois, puis petit à petit ils s’adaptent à l’esprit Gothique et Renaissance, deviennent plus massifs avec des colonnettes, des frontons, des ornementations riches en personnages mythologiques ou autres, des perles, et des feuilles d’acanthe. Des ornements en bronze, des pierres précieuses, de l’agate sont souvent associés au bois.

Au cours du XVIIème siècle des manufactures apparaissent dans les autres pays d’Europe en faisant appel au savoir faire des Maîtres verriers Vénitiens.

Le mode de fabrication du miroir verre se perfectionne, permet d’obtenir des surfaces de plus en plus grandes et intègre le miroir dans l’aménagement intérieur. Les formes et encadrements s’adaptent au style de l’ensemble de la décoration.

Si la fabrication de miroirs s’est répandue au cours des siècles dans de nombreux pays, le miroir vénitien reste réputé pour son côté luxueux, son élégance et sa forme prestigieuse.

Contactez nous