X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Titre.

Votre message

Ref. 1520

Mercier Frères

Ebénistes
(Actifs dès 1867)

Important ensemble de salle à manger

France
Circa 1900

Elégant ensemble de salle à manger de style Louis XVI, inspiré des modèles d’Adam Weisweiler, en placage d’acajou et loupe d’amboine agrémenté de bronze doré, composé de :

  • – Une belle table dont le plateau et la traverse sont ceinturés d’une frise en bronze doré finement ciselé, reposant sur quatre pieds cannelés laitonnés.

Hauteur : 75 cm ; Largeur : 128 cm ; Longueur : 150 cm + 4 extensions de 50 x 128 cm = Longueur totale : 250 cm

  • – Une desserte aux côtés bombés, ouvrant à un tiroir en ceinture et reposant sur quatre montants cannelés laitonnés, finissant par quatre pieds toupie réunis par une tablette à galerie ajourée. L’ensemble est surmonté d’un marbre brèche.

Hauteur : 96 cm ; Longueur : 139 cm ; Profondeur : 46 cm

  • – Un buffet ouvrant à trois portes encadrées par une frise de perles et agrémenté d’une belle ornementation de frises d’oves et de rubans. Ceint de montants droits cannelés laitonnés aux angles et reposant sur quatre pieds toupie, l’ensemble est surmonté d’un marbre brèche.

Hauteur : 102 cm ; Longueur: 161,5 cm ; Profondeur : 59 cm

Biographie

Claude Mercier (né en 1803) s’installe à Paris, 15 rue Beautreillis en 1828 ; puis s’installe au 100 rue du Faubourg Saint-Antoine, où la firme a été maintenue jusqu’à nos jours. A partir de 1856, la maison devient Mercier Père et fils puis, en 1863, Mercier fils aîné, et enfin, en 1867, Mercier Frères, raison sociale encore actuelle. Il était en 1855 fournisseur de la Cour d’Espagne. Sa maison prend rapidement de l’importance et participe, à partir de 1844, à toutes les expositions. A l’Exposition des Produits de l’Industrie Française de 1844, il obtient une mention honorable pour des meubles en palissandre sculpté et, à celle de 1849, une médaille de bronze. A Londres, en 1852, il reçut une médaille de seconde classe. A l’Exposition Universelle de 1855, il présenta une armoire à glace, un lit à baldaquin et une table d’ébène. A l’Exposition de l’Union Centrale des Beaux-Arts, les frères Mercier présentèrent, comme pièce principale, un buffet à deux corps en noyer sculpté, et reçurent une médaille. A l’Exposition Universelle de 1867 à Paris, ils envoyèrent des meubles d’ébène pour chambre à coucher, des sièges de salon et des tables de style Louis XVI. Claude Mercier ne semble avoir estampillé ses œuvres que très exceptionnellement. Toutefois, ses descendants fixèrent des plaques gravées Mercier Frères à l’intérieur des meubles.

Bibliographie

D. Ledoux-Lebard, Les ébénistes du XIXe siècle, Les éditions de l’Amateur, Paris, 1984, pp. 478-9

Contactez nous