X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Titre.

Votre message

1742/4

F. Linke

Ebéniste et bronzier
(1855-1946)

(Attribué à)

Charmant meuble d’appui

France
Circa 1880

Haut. : 113 cm ; Larg. : 69 cm ; Prof. : 38 cm

Elégant meuble d’appui en placage de bois de violette et bronze doré, ouvrant à une porte ornée d’une marqueterie de losanges soulignée par un filet de bois teinté vert. Belle ornementation en bronze ciselé et doré composée de feuillage sur les angles, d’une frise d’entrelacs, et d’un panier fleuri retenu par un ruban à deux guirlandes de fleurs sur la porte. Un médaillon en porcelaine dans le style de Wedgwood représentant un putto jouant de la flûte, présenté par deux putti ailés agrémente l’ensemble, surmonté par un dessus mouluré en marbre « Brèche d’Alep ». Il repose sur quatre pieds cannelés finissant par des sabots en forme de feuilles.

Biographie

François Linke, né en Bohême (Tchécoslovaquie) en 1855, débuta comme ébéniste vers 1882 et exerça à Paris jusqu’à sa mort, en 1946, au faubourg Saint-Antoine. Vers 1900, à l’apogée de sa carrière, il adjoignit même une succursale, place Vendôme. Il s’était spécialisé dans la fabrication de meubles de style Louis XV et Louis XVI, ambitieux tant par leurs dimensions que par leur somptueuse ornementation de bronzes, ce qui lui valut de nombreuses commandes dès la fin du XIXème s. Désirant aller au-delà des copies de style XVIIIème, Linke collabora avec le déjà célèbre sculpteur Léon Messagé et intégra les lignes sinueuses annonçant l’Art Nouveau, développant ainsi un style très personnel. L’un de ses grands succès fut remporté à l’Exposition Universelle de 1900, où le jury lui décerna la médaille d’or pour son bureau, dessiné par Messagé, en bois de violette, monté de bronzes d’esprit Louis XV. La « Revue artistique et industrielle » glorifia Linke en écrivant que son stand à l’Exposition était la plus grande démonstration jamais réalisée dans l’histoire du mobilier d’art.

Contactez nous