E. Robert

Ferronnier d’art
(1860-1924)
(attribué à)

Porte d’entrée aux Chardons

France
Circa 1910

Chêne, Fer

Hauteur : 220 cm ; Largeur : 109 cm

Rare porte d’entrée en chêne naturel sculpté et fer forgé et battu peint en noir, entourée d’une frise de chardons en relief dans un encadrement mouluré. La partie haute, ajourée, est décorée d’une tête de faune surgissant d’une rosace entremêlée de chardons et le panneau en partie basse est orné de chardons et surmonté d’une tête de lion.

Capture d’écran 2022-01-29 à 16.31.27Le répertoire décoratif de cette porte est à rapprocher du travail du ferronnier d’art Émile Robert (1860-1924), qui a créé le décor de chardons en fer du kiosque à musique de Vichy, construit par Charles Le Cœur.

Biographie

Émile Robert est un ferronnier d’art français, né en 1860 et mort en 1924. Il arrive à Paris en 1878 où se tient une exposition universelle. Entré dans l’atelier du serrurier Alphonse-Gabriel Moreau, il est appelé à participer à la réalisation de la rampe de l’escalier d’honneur du château de Chantilly. En 1887, il expose à l’Union centrale des Arts décoratifs. À l’Exposition universelle de 1900, il collabore avec Adrien Karbowsky pour la décoration de la « salle des Métaux » du pavillon des Arts décoratifs qui servait d’entrée.

Il réalise les ferronneries de l’établissement thermal de Vichy, la grille du cimetière de la Chartreuse à Bordeaux, la porte du musée des arts décoratifs au pavillon de Marsan à Paris, certaines des grilles de la basilique du Sacré-Cœur de Paris, du consulat de France à Bruxelles, les portes de l’Institut de paléontologie humaine et de la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée, et ses œuvres sont vendues au musée Galliera, aux musées de Hambourg, Christiana, Londres, Bâle. Entre 1899 et 1903, il réalise les galeries couvertes d’environ 700 mètres serpentant autour du parc des Sources de Vichy, classées au titre des monuments historiques en 1994. Il exécute en 1902 les ferronneries art nouveau du Théâtre et du Grand casino de Vichy, et traite la fable Le Renard et la Cigogne sur une rampe d’escalier du paquebot Paris et sur une grille du Musée Galliera. Il crée son atelier de ferronnerie d’art à Enghien-les-Bains en 1914. Membre sociétaire de la société nationale des Beaux-Arts, la ferronnerie d’art a été remise au goût du jour au début du XXe siècle grâce à son travail.

Contactez-nous




    Tobogan Newsletter

    Si vous souhaitez être informé de nos nouvelles acquisitions, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire.
    Pour ce faire, utiliser le formulaire à votre disposition. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

    Récemment consulté