X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Titre.

Votre message

Réf. 1565/2

Porcelaine de Paris

Cabaret “à la cathédrale”

Marqué Gailliard / Passage de l’Opéra

Charmant cabaret en porcelaine de Paris, dit « tête-à-tête », composé d’un plateau quadrilobé, deux tasses et leur soucoupe, un sucrier, un pot à lait et une théière. Le service à pans coupés, de style néo-gothique, en porcelaine peinte en bleu et rose saumon alternés, rehaussé d’or. Le décor à motifs d’arcatures gothiques et de rosaces, et de médaillons sur les pièces de service.

Ce cabaret correspond à la description d’un « tête-à-tête à pans », vendu par Gailliard en 1843, à l’époque où les styles historiques, dont le néo-gothique, étaient à la mode à Paris.

Oeuvre en rapport et muséologie

 

Service à thé dit « à la cathédrale »
Circa 1830
Paris, Musée des Arts décoratifs
2013.140.1-8

 

Biographie

La Porcelaine de Paris, plus communément appelée « Vieux Paris », est une porcelaine à pâte dure, d’un blanc pur, laiteux, très brillant, décorée en peinture et très souvent en or. Il y avait à Paris des fabriques de porcelaine, d’un très haut niveau, avec leur marque bien définie. Mais on décorait, surtout, dans les ateliers, les blancs cuits dans la région de Limoges ou de la banlieue parisienne. Gailliard dirige, passage de l’Opéra à Paris, un atelier de peinture sur porcelaine, actif dans les années 1840.

 

Bibliographie

Cathédrales 1789-1914. Un mythe moderne, Catalogue d’exposition, Rouen, Musée des Beaux-Arts, 12 avril-31août 2014, Paris, Somogy, 2014

Régine de Plinval de Guillebon, Faïence et porcelaine de Paris, Dijon, Faton, 1995.

Ludwig Danckert, Manuel de la porcelaine européenne, Paris, Bibliothèque des arts, 1973.

Contactez nous