X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Votre message

1712/64

« Sèvres »

Manufacture de Porcelaine

Ravissante paire de vases

France

Circa 1880

Haut : 34 cm ; Larg. : 21 cm ; Prof. : 12 cm

Magnifique paire de vases couverts, en porcelaine dans le goût de Sèvres, somptueusement ornés d’un décor néo-classique polychrome de vases et rinceaux tournant sur fond or, encadré de registres à fond turquoise rehaussés de frises florales et filets délicatement peints à l’or fin. Une très belle monture feuillagée en bronze ciselé et doré de style Louis XVI complète cet ensemble exemplaire, composée de feuilles d’acanthe, feuilles de vigne et pommes de pin formant le col, les anses et les anneaux mobiles, ainsi que d’un médaillon central peint d’un portrait féminin encadré de perles et de rubans soutenant des guirlandes fleuries. Les vases reposent sur des piédouches cannelés surélevés de quatre pieds.

Biographie

 La Manufacture de Sèvres, centre de production de porcelaine à pâte tendre, est créée vers 1738 à Vincennes par des banquiers et financiers dans l’espoir de découvrir le secret de la porcelaine à pâte dure, déjà connu alors à Meissen. En 1753 Louis XV, roi de France, devient le principal actionnaire de la manufacture, qu’il transfert à Sèvres, alors plus proche de Versailles. En 1759, le Roi devient le seul actionnaire de la Manufacture devenue propriété de la Couronne. A partir de cette date, les oeuvres sorties des ateliers de Sèvres sont signées du chiffre royal, deux « L » entrelacés, ainsi que d’une lettre-date indiquant l’année de fabrication. De 1756 à 1779, la manufacture connaît ses années fastes. Louis XV fait de somptueuses commandes qu’il offre en présents diplomatiques. Sèvres invente aussi ses couleurs si caractéristiques : en 1752 le bleu lapis, en 1753 le bleu céleste, en 1756 le vert, en 1757 le fameux rose, et en 1763, le bleu royal.

Au milieu du XIXème siècle, sous Napoléon III, la manufacture impériale connaît une période de grand succès. Sensible à l’influence de l’art du Moyen et de l’Extrême-Orient, elle en transpose les techniques et invente les décors « en pâte sur pâte ». Avec la disparition du souverain, en 1871, la manufacture de Sèvres perd son protecteur naturel. La République, après quelques hésitations, décidera de la maintenir en activité.

Contactez nous