Retour Contactez-nous

Marnyhac
“Vénus Africaine”

ref. 2803/2

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref. 2803/2

Marnyhac

Fondeur

(Actif 2nde moitié du XIXe siècle)

attribué à

“Vénus Africaine”

France

Circa 1878

Haut. : 168 cm ; Larg. : 54 x 45 cm

“La Vénus Africaine” Cordier bronze sculpture Tobogan Antiques Paris antiquités XIXe siècle“La Vénus Africaine” Cordier bronze sculpture Tobogan Antiques Paris antiquités XIXe siècleUn modèle similaire monté en lampadaire fut exposé par Charles de Marnyhac à l’Exposition Universelle de Paris en 1878.
(Reproduit dans “L’Art et L’Industrie de tous les peuples à l’Exposition Universelle de 1878”, Librairie Illustrée, Paris)
Un exemplaire est aujourd’hui présenté à l’Hôtel Shangri-La, avenue d’Iéna à Paris.

Exceptionnel sujet grandeur nature, en bronze à deux patines, représentant une jeune femme africaine domptant un serpent. Elle est vêtue d’un pagne de plumes, coiffée d’un long drapé et parée de bijoux africains.

Biographie

La maison Marnyhac ou Marnyhac et Cie est le nom commercial de la Société des Marbres et Bronzes Artistiques de Paris, établie depuis le milieu du XIXe siècle avenue de l’Opéra puis au 1, rue de la Paix. Dirigée par Charles de Marnyhac, l’entreprise se spécialise dans la production d’objets de luxe et de fontes d’après les oeuvres des plus grands sculpteurs du temps, parmi lesquels Jean-Baptiste Clésinger (1814-1883), Amédée Charron (1847-1937) et Eugène Despléchin (1852-1926). La maison Marnyhac participe avec succès à l’Exposition Universelle de 1878 où elle obtient une médaille, puis à l’Exposition Universelle de 1900, avant de fermer ses portes vers 1910.

Bibliographie

Great Exhibitions 1851-1900, Jonathan Meyer, Antique Collector’s Club, 2006, p°241.

L’Art et L’Industrie de tous les peuples à l’Exposition Universelle de 1878, Librairie Illustrée, Paris.