X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Votre message

ref. 0702/19

L. Messagé

Dessinateur

(1842-1901)

J.-E. Zwiener

Ebéniste

(actif de 1880 à 1895)

Exceptionnelle paire de commodes

France

Circa 1885

Haut. : 85 cm ; Larg. : 114 cm ; Prof. : 58 cm

Rarissime paire de commodes bombées de style Louis XV, chacune en amarante et bois de sycomore teinté, décorée d’une marqueterie florale en bois de citronnier. Coiffée d’un plateau en marbre « Brèche d’Alep », surmontant deux tiroirs sans traverse, entourés d’une monture en bronze doré formant cartouche à décor d’acanthes. Reposant sur quatre pieds cambrés se terminant en sabots feuillagés en bronze doré.

Biographie

Joseph-Emmanuel Zwiener, né en Allemagne en 1849, s’installa à Paris, rue de la Roquette en 1880 où ses ateliers très importants exécutèrent une grande quantité de meubles. Il copia presque tous les styles, du « Boulle » au « Louis XVI », en passant par des extraordinaires interprétations très personnelles d’un style Louis XV exubérant. Son style alors incomparable valut à Zwiener ma médaille d’or à l’Exposition de l’Union Centrale des Arts Décoratifs de Paris en 1882. L’un des juges, René Ménard y remarquait que « si Mr. Zwiener s’était limité à de simples reproductions, il n’aurait pas attiré si fortement l’attention du jury. Mais à côté de ses talentueuses copies, il nous a montré des œuvres sorties de sa propre imagination ». Zwiener participa alors à l’Exposition Universelle de Paris en 1889, où il obtint une médaille d’or pour avoir présenté une remarquable copie du meuble « le plus célèbre du monde », le bureau du roi Louis XV, œuvre de Riesener et d’Oeben. Le catalogue de l’Exposition fit à ce sujet un très bel éloge de son travail en le qualifiant de parfait ; aucune critique ne put ainsi lui être adressée. A l’instar de François Linke (1855-1946), autre célèbre ébéniste de cette époque, Zwiener fit modeler la plupart de ses bronzes, jugés de facture tout à fait supérieure, par Léon Messagé (1842-1901). Zwiener produisit son extraordinaire mobilier jusqu’en 1895, lorsqu’en Jean-Henri Jansen (1854-1928) fit l’acquisition de l’atelier et du stock. Travaillant sous le nom de « Zwiener Jansen Successeur », Jansen continua à exécuter de manière fidèle les créations de Zwiener, employant les modèles originaux et prodiguant des soins extrêmes à ces « meubles de luxe ».

Bibliographie

Catalogue de l’Exposition Universelle, Paris, 1889.

Contactez nous