Retour Contactez-nous

J. Lopienski
“Les quatre Eléments”

ref. 0702/16

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref. 0702/16

J. Lopienski

Fondeur polonais

(1838-1907)

“Les quatre Eléments”
Exceptionnelle paire de centres de table

Signé Lopienski Warszawa

Circa 1878

Haut. : 26 cm ; Long. : 83 cm ; Larg. : 62 cm

Exceptionnelle paire d’importants centres de table ovale en marbre griotte rouge. Ornés chacun d’une exceptionnelle monture en bronze doré représentant des putti tenant des attributs symbolisant « Les Quatre Eléments » : Le Feu, L’Air, La Terre et L’Eau. L’ensemble repose sur des pieds toupie.

“Les quatre Eléments” Lopienski bronze objets Tobogan Antiques Paris antiquités XIXe siècle“Les quatre Eléments” Lopienski bronze objets Tobogan Antiques Paris antiquités XIXe siècle

“Les quatre Eléments” Lopienski bronze objets Tobogan Antiques Paris antiquités XIXe siècle

 

 

 

 

 

 

Ces amours sont à rapprocher de ceux sculptés par Gustave Doré pour son miroir aux angelots, réalisé en bronze en 1877 (musée du monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse), pour son exceptionnel vase “Le Poème de la Vigne” présenté à l’Exposition Universelle de Paris en 1878 (Young Museum de San Francisco) ou encore sa pendule “Le Temps fauchant les amours”, réalisée en 1879 (musée des Arts décoratifs, Paris).

Biographie

Gustave Doré (1832-1883) est un illustrateur, graveur, peintre et sculpteur français, né à Strasbourg en 1832, et mort en 1883 à Paris dans son hôtel de la rue Saint-Dominique. Il fut reconnu internationalement de son vivant en particulier grâce ses nombreuses illustrations d’ouvrages tels les Œuvres de Rabelais ou La Divine Comédie de Dante. Gustave Doré excellait également en sculpture, comme en témoignent La Parque et l’Amour présenté au Salon de 1871, ou encore La Gloire présenté en 1878 et qui obtint un article élogieux de Paul de Saint-Victor. A l’Exposition Universelle de Paris en 1878, il présentait un immense vase de 2,90 mètres, nommé Le Poème de la Vigne où une cascade de putti rend l’œuvre étourdissante. Exécuté en bronze par Thiébault Frères en 1882, ce vase dédié au vignerons fut présenté à l’Exposition Universelle de Chicago en 1893 et à San Francisco en 1894 où il fut acheté par le businessman Michael Henry de Young. Le couronnement de sa courte carrière de sculpteur est indubitablement le monument à la mémoire de son ami Alexandre Dumas (Place du Général Catroux, Paris). Gustave Doré dira de cette oeuvre qu’elle fut le plus grand effort de sa vie et n’accepta aucun argent pour celle-ci. Gustave Doré a laissé derrière lui une oeuvre considérable. Henri Leblanc a recensé dans son catalogue raisonné 9850 illustrations, 526 dessins, 283 aquarelles, 133 peintures et 45 sculptures.

Jan Lopienski (1838–1907) fit ses études à Varsovie, Cracovie, Vienne et Paris. Il créa en 1862 un atelier de bronzes à Varsovie. Il a construit sa réputation notamment grâce à une balustrade en bronze de style Louis XVI commandée pour le palais du Comte Jan Zawisza à Varsovie, qui lui valut une médaille d’argent à l’Exposition Universelle de Paris en 1878. Lopienski produisit des pièces d’ornements toutes exceptionnelles tant par leur dessin que par leur qualité d’exécution. Lopienski eut deux fils, Grzegorz (1863-1939) et Felix (1866-1941), qui continuèrent l’affaire familiale. L’Etat polonais leur confia au fil du temps de nombreuses commandes, tel en 1898, le monument du poète Adam Mickiewicz.

Bibliographie

The Polish Biographical Dictionary, Stanley S. Sokol, Sharon F. Mrotek Kissane, Alfred L. Abramowicz, Bolchazy-Carducci Publishers, Wauconda, Illinois, USA, 1992, p°234.

Gustave Doré, un peintre-né, Exposition au Musée du monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse, 2012, p°15 & 64.