Retour Contactez-nous

Importante salle à manger
Mercier Frères

ref. 1407 / 1486 / 1417

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref. 1407 / 1486 / 1417

Mercier Frères

(attribué à)
Ebénistes
(Actifs dès 1867)

Importante Salle à manger de style Empire

France
Circa 1895

Salle à manger de style Empire Retour d’Egypte en acajou moucheté, joliment décorée de bronze doré, se composant de :

  • Une Table en acajou ornée sur la ceinture d’une belle garniture de bronze à motif d’amours, de feuilles de laurier, d’étoiles et de palmettes.

Le plateau est supporté par un pied central à quatre pans dessinés en console, ornés de motifs de palmettes et encadrement en bronze doré, le tout reposant sur quatre pieds boule à motifs feuillagés.

Haut. : 77 cm ; Larg. : 129 cm ; Long. : 119 cm
(Longueur totale avec les 4 rallonges : 327 cm)
(Chaque rallonge : 129 x 52 cm)

  • Une Desserte à crédence en acajou composée :

Sur la partie basse de deux vantaux centraux et deux niches ainsi que de quatre tiroirs en ceinture, recouverts d’un plateau en marbre vert de mer. L’ensemble est ornementé de lions et de sphinges ailés ainsi que de couronnes de laurier en bronze joliment ciselé et doré.

Haut. : 163 cm ; Larg. : 145 cm ; Prof. : 45 cm

  • Un Buffet à deux à corps en acajou, composé :

Sur la partie basse de deux vantaux centraux et deux niches ainsi que de quatre tiroirs en ceinture. L’ensemble est recouvert d’un plateau en marbre vert de mer. La partie haute comprend deux vantaux et deux portes formant vitrine.

L’ensemble est ornementé de lions, de sphinges et de victoires ailés, ainsi que de couronnes de lauriers et palmettes en bronze joliment ciselé et doré.

Haut. : 180 cm ; Larg. : 161 cm ; Prof. : 55 cm

  • Suite de dix Chaises et deux Fauteuils en acajou à dossier à tableau. Ornementés d’un belle garniture de bronze ciselé et doré telles que palmettes, rosaces, bagues sabots et pattes de lions. Joliment recouverts d’une garnitures en crin à motifs de losanges noirs sur fond bordeaux.

 

Biographie

Claude Mercier (né en 1803) s’installe à Paris, 15 rue Beautreillis en 1828 ; puis s’installe au 100 rue du Faubourg Saint-Antoine, où la firme a été maintenue jusqu’à nos jours. A partir de 1856, la maison devient Mercier Père et fils puis, en 1863, Mercier fils aîné, et enfin, en 1867, Mercier Frères, raison sociale encore actuelle. Il était en 1855 fournisseur de la Cour d’Espagne. Sa maison prend rapidement de l’importance et participe, à partir de 1844, à toutes les expositions. A l’Exposition des Produits de l’Industrie Française de 1844, il obtient une mention honorable pour des meubles en palissandre sculpté et, à celle de 1849, une médaille de bronze. A Londres, en 1852, il reçut une médaille de seconde classe. A l’Exposition Universelle de 1855, il présenta une armoire à glace, un lit à baldaquin et une table d’ébène. A l’Exposition de l’Union Centrale des Beaux-Arts, les frères Mercier présentèrent, comme pièce principale, un buffet à deux corps en noyer sculpté, et reçurent une médaille. A l’Exposition Universelle de 1867 à Paris, ils envoyèrent des meubles d’ébène pour chambre à coucher, des sièges de salon et des tables de style Louis XVI. Claude Mercier ne semble avoir estampillé ses œuvres que très exceptionnellement. Toutefois, ses descendants fixèrent des plaques gravées Mercier Frères à l’intérieur des meubles.

Bibliographie

D. Ledoux-Lebard, Les ébénistes du XIXe siècle, Les éditions de l’Amateur, Paris, 1984, pp. 478-9