Retour Contactez-nous

H. Dasson
Table en marqueterie “Boulle”

ref. 1001/12

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref. 1001/12

H. Dasson

Ebéniste

(1825-1896)

Rare table de milieu en marqueterie “Boulle”

Signé henry Dasson, 1879

France

Haut. : 77 cm ; Larg. : 80 cm ; Prof. : 53 cm

Table de milieu de style Louis XIV d’exceptionnelle qualité, réalisée en chêne et épais placage d’ébène, finement décorée d’une splendide marqueterie « Boulle » d’étain et de laiton sur fond d’écaille de tortue, à motif de feuillage. Coiffée d’un plateau rectangulaire en marbre vert-rouge, épousant parfaitement son cadre en bronze. En-dessous, décorée toutes faces d’un bandeau dissimulant un large tiroir ouvrant au moyen d’un système secret. Reposant sur quatre pieds quadrangulaires fuselés, joints par une entretoise convexe, et se terminant en sabots en spirale et feuillagés exécutés en bronze doré.

La marqueterie « Boulle » fait référence à la technique créée au XVIIème siècle par le célèbre maître ébéniste et bronzier du roi Louis XIV, André-Charles Boulle (1642-1732). Il développa une technique existante la Tarsia a incastro qui révolutionna la pratique de la marqueterie. Dans cette méthode, les placages de laiton, d’étain et d’écaille de tortue sont superposés en feuillets sur une âme généralement en chêne ; les parties non marquetées sont plaquées d’ébène. Ensuite, intervient le découpage du motif à la scie à chantourner très fine dite bocfil. Par son effet hautement décoratif, cette technique connut un renouveau sous le Second Empire parmi les meilleurs ébénistes, tel Henry Dasson.

Biographie

Ebéniste et bronzier établi au n°106 rue Vieille-du-Temple à Paris, Henry Dasson exécuta de somptueuses copies de meubles royaux du XVIIIème siècle et quelques créations d’inspiration similaire. Ses meubles et objets d’art étaient ornés des plus beaux bronzes, dorés au mercure. Dasson acheta le fonds d’atelier du célèbre ébénistre parisien Charles Winckelsen, après sa mort survenue en 1871, et produisit principalement dans les styles rocaille et néoclassique. Il participa brillamment aux différentes Expositions Universelles, comme à celle de 1878 à Paris, où il fut particulièrement remarqué par le jury en exposant une copie du célèbre bureau de Louis XV (original conservé au Château de Versailles) admirée pour sa grande délicatesse, ainsi que des objets décoratifs et une table de style Louis XVI, réalisée tout en bronze et considérée comme « un chef-d’œuvre de ciselure ». A l’Exposition Universelle de 1889, Dasson obtint un grand prix pour ses meubles jugés admirables. Sa grande notoriété ne subit pratiquement aucune concurrence. Il cessa d’exercer en 1894.