ref. 1467 & 761/2

« GEISHA »

Japon
Circa 1880
Hauteur : 118 cm ; Largeur : 53 cm

Statue en bronze patiné représentant une femme japonaise. Vêtue d’un kimono finement drapé ; elle soutient d’une main son large chapeau en paille. Elle porte sous le bras un luth traditionnel japonais, appelé Biwa, et le plectre en bois utilisé pour en jouer.

Une geisha est une femme japonaise dédiant sa vie à la pratique des arts traditionnels. Le mot « geisha » peut s’interpréter comme « personne d’arts ». Les geisha étaient très nombreuses aux XVIIIème et XIXème siècles.

Dans les années qui suivirent 1867, et l’accession au trône de l’Empereur Meiji, le Japon est soumis à une intrusion de nouvelles formes de culture venues de l’Etranger. Les formes d’Art européennes sont volontiers introduites, et leur mariage avec l’Art japonais produit des oeuvres tout à fait remarquables, comme en témoigne notre Geisha.

En 1876, ouvrant les portes de l’Ecole d’Art Technologique, employant des professeurs italiens, pour enseigner les methodes européennes, le Japon fait un pas de plus vers l’acceptation d’un Art purement européen. Tandis qu’un mouvement inverse, mené par Okakura Kakuzo et l’américain Ernest Fenellosa, encourageait les artistes japonais à conserver les thèmes et les techniques traditionnelles, tout en créant des oeuvres plus en accord avec les goûts contemporains.