Retour Contactez-nous

G. Fabre
Garniture "Génies des Arts"

Prénom

Nom

Email

Votre message

G. Fabre

Horloger & Bronzier
(Actif vers 1900)

Garniture « Génies des Arts »

Cadran signé G. Fabre, 4 rue des Filles du Calvaire, Paris
Mouvement signé Samuel Marti – Médaille d’Or 1900

France
Circa 1880

Pendule / Haut. : 47 cm ; Larg. : 40 cm ; Prof. : 13 cm
Candélabres / Haut. : 50 cm ; Larg. : 26 cm ; Prof. : 14 cm

Belle garniture de style Louis XVI en bronze doré et marbre blanc statuaire de Carrare, se composant d’une pendule et d’une paire de candélabres. La pendule est surmontée de deux putti, accoudés au cadran, représentant les « Génies des Arts », soit la Poésie et la Peinture. Le socle est orné d’éléments décoratifs néoclassiques tels les rinceaux, les rangs de perles et les pieds feuillagés. Les candélabres qui l’accompagnent, réalisés en bronze doré et marbre blanc, sont composés d’enfants bacchiques, d’après des modèles XVIIIe s. de Clodion. Chacun tenant deux bras de lumière, vêtu de peaux de panthère et de pampres de vigne, une outre de vin à ses pieds.

 

Sans titre1

Cette garniture est rapprocher de celle réalisée à la même époque par la célèbre maison Baguès, intitulée Garniture « Génie de la Guerre », pour laquelle le sujet de la pendule diffère, tandis que les candélabres sont identiques (Commenté et reproduit in « Vergoldete Bronzen », H. Ottomeyer and alii, Klinkhardt & Biermann, Munich, 1986, T. I, p° 422).
Biographie

Gilbert Fabre est répertorié au tournant du XXème siècle parmi les fabricants de bronzes de qualité. La production de pendules et garnitures représentait un volume également important, dont les mouvements d’horlogerie étaient fournis par la maison Samuel Marti, qui installée rue rue Charlot à Paris dès 1860. Gilbert Fabre vendit en 1919 son entreprise à la maison Chardon, fonderie d’art originaire de Belgique de puis 1878.

Bibliographie

Dictionnaire des horlogers Français, Tardy, 1971, p°219.