Retour Contactez-nous

F.Bracquemond Haviland & Co Service en porcelaine

1491

Prénom

Nom

Email

Votre message

1491

F.BRACQUEMOND

Peintre, Céramiste
(1833-1914)

HAVILAND & Co

Manufacture Française (Limoges)
(créé en 1842)

Service en porcelaine

Circa 1878

Rare service à poisson comprenant douze assiettes et son plateau à bord chantournés en porcelaine fine de Limoges, manufacture d’Haviland. L’ensemble à décors polychrome peints, à rehauts d’or, d’après les dessins de Félix Bracquemond s’inspirent des gravures du manga du japonais Hokusai.

Œuvres en Relation

img173
Dessin de F.Bracquemond
hpim0298

Gravure de Hokusa

Biographie

Auguste Joseph Bracquemond, dit « Félix Bracquemond » (1833-1914) est un peintre, graveur et décorateur d’objets d’art français. Il est l’un des principaux fondateurs de la Société des aquafortistes en 1862.
Il joue un rôle essentiel dans le renouveau de la gravure, encourageant Édouard Manet, Edgar Degas et Camille Pissaro à utiliser cette technique.
Bracquemond débute dans la vie comme apprenti écuyer dans un manège, puis il est employé dans un atelier de lithographie où il polit anonymement des étiquettes et des images pieuses.
Il est remarqué par Joseph Guichard, un élève d’Ingres, qui le prend dans son atelier.
Au Salon de 1852, il est admis avec un tableau que Théophile Gautier compare à Holbein : Portrait de ma grand-mère.

Haviland est une entreprise française du secteur des arts de la table de luxe fondée en 1842 par l’Américain David Haviland. Établie à Limoges dans le Limousin, elle s’illustre dans le domaine de la porcelaine (la verrerie et l’orfèvrerie sont des domaines qui peuvent être apportés à la porcelaine).
Le bureau de création est réparti entre Limoges et Paris et va créer chaque année des nouvelles collections. On peut considérer que la dernière grande série est le clair de lune arcade. Aujourd’hui, les collections sont sur des quantités bien moins importantes. Haviland permet surtout à des clients importants de créer des articles sur mesure (forme et décoration) pour des décorateurs, des monarchies …

Bibliographie

– Jean-Paul Bouillon, Félix Bracquemond et les arts décoratifs. Du japonisme à l’Art nouveau (avant-propos de Chantal Meslin-Perrier), Paris, Éd. de la Réunion des Musées nationaux, 2005. (Catalogue) (ISBN 2-7118-4817-5)
– Félix Bracquemond, Du dessin et de la couleur, texte présenté, annoté et commenté par Jean-Paul Bouillon, Éditions Hermann, 2010
– Sophie Monneret, L’Impressionnisme et son époque, vol. 2, t. 1, Paris, Robert Laffont, 1987, 997 p. (ISBN 978-2-221-05412-3 et 2-22105412-1)
– Loÿs Delteil, « Bracquemond », in L’Artiste, 1897, p. 424–432 disponible sur Gallica
– (en) Extrait de la notice de Félix Bracquemond dans le dictionnaire Bénézit sur le site Oxford Index. (ISBN 9780199773787)
– (en) Jean-Paul Bouillon, Grove Art Online, 1998 (ISBN 9781884446054)