X

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ref

Votre message

0801/2

E-M. Falconet

Sculpteur
(1716-1791)
(d’après)                                                                                                                                                  

Paire de Grands Candélabres “Aux Vestales”

France
Circa 1880                                                                    

Haut. : 90 cm ; Diam. : 32 cm

Magnifique paire de candélabres de style Louis XVI, en bronze patiné et doré, réalisé d’après un modèle d’Etienne-Maurice Falconet. Chacun est composé d’une figure féminine de vestale drapée à l’antique, tenant à deux mains une corne d’abondance d’où partent sept bras de lumière en volutes feuillagées et fleuries finement ciselées. L’ensemble repose sur une base cylindrique et un contre socle carré en marbre blanc ornés d’une monture de bronze doré comportant perles, feuilles d’acanthe et guirlandes de vigne.

Appui doc FalconetŒuvre en relation :

Candélabre de style Falconet présent dans la collection Richard Wallace à Londres.

Illustré dans :

Ottomeyer – Pröschel, Vergoldete Bronzen, Klinkhardt & Biermann, 1986, München, pl. 4. 14-2.

A. Guerinet, Bronzes, Pendules, Statuettes, Céramique des collections Richard Wallace, De l’Union Centrale des Arts Décoratifs, Paris, pl. 47

Biographie :

Né dans une famille parisienne modeste, Etienne-Maurice Falconet devient élève du sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne, puis est remarqué par la marquise de Pompadour, grande mécène des arts et favorite de Louis XV, qui lui commande plusieurs œuvres. Grâce à son Milon de Crotone, il est nommé membre de l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1754. Les diverses sculptures qu’il présente aux Salons de 1755 et 1757 assoient son indiscutable renommée. De 1757 à 1776, il occupe la fonction de directeur des ateliers de sculpture à la manufacture royale de porcelaine de Sèvres puis est nommé recteur de l’Académie royale de peinture et de sculpture et professeur de sculpture à l’École nationale des beaux-arts de Paris. Falconet est aussi un théoricien de l’art, Diderot lui confie ainsi la rédaction de l’article « sculpture » de l’Encyclopédie.

Contactez nous