Retour Contactez-nous

E. Hébert & G. Servant
Pendule néo-Egyptienne

ref. 1608/6

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref. 1608/6

E. Hébert

Sculpteur

(1828-1893)

G. Servant

Bronzier

(1828-c.1890)

Pendule néo-Egyptienne

Signé Emile Hébert sur le buste en bronze, Servant sur le cadran de la pendule et G & S Médaille d’Or, 1867 sur le mouvement.

France

Haut. : 61 cm ; Larg. : 41 cm ; Prof. : 18 cm

Proche des modèles présentés à l’Exposition Universelle de Paris en 1867

En marbre Onyx noir, avec de chaque côté des piliers massifs en marbre rouge, sur lesquels se détachent des figures en bronze représentant deux reines, élevé sur des pieds en pattes de lion et supporté par une plinthe à gradins portée par huit pieds. Le cadran de la pendule est orné de chiffres Egyptianisants et d’inscriptions hiéroglyphiques pour les mois de l’année. L’ensemble est surmonté d’un buste de Cléopâtre en bronze patiné et doré, portant la dépouille de vautour, coiffure royale égyptienne.

Biographie

Emile Hébert, étudia la sculpture avec son père et le célèbre artiste Feuchère. Il exposa des bustes et des sujets mythologiques au Salon des Artistes Français, de 1846 à 1893, ainsi qu’aux Expositions Universelles de 1855 et de 1867, où il fut récompensé d’une médaille d’or pour cette pendule et une paire de bustes. Il renouvela son exploit à l’Exposition Universelle de 1878, en remportant de nouveau une médaille d’or pour d’autres sujets de style Egyptien. Le rapport du Jury en 1878 ne manqua pas de faire son éloge: “La ciselure d’Hébert est traitée de main de maître et est fort appréciée des artistes.” Ses réalisations de style Egyptien figurent parmi ses œuvres les plus célèbres, suivant la tradition de la sculpture décorative ethnographique en France au XIXe siècle. Hébert devint également célèbre pour avoir sculpté deux allégories, La Comédie et Le Drame, pour la façade du Théâtre “Vaudeville” de Paris.

G. Servant, possédait une fonderie rue Vieille-du-Temple, à Paris et se spécialisa dans la production de pendules de style néo-Egyptien, alors très populaires en France depuis les années 1860. Il exécuta avec Hébert pour cette Exposition Universelle de 1867 une autre pendule et deux bustes de style Egyptien. Enfin, les deux artistes participèrent brillamment à l’Exposition Universelle de 1878, où Servant cette fois non seulement exposait, mais était aussi membre du Jury de la classe des bronzes d’art (Exposition de 1878, Rapport sur les bronzes d’art, Gr. III, Classe 25, p° 25).

Museologie

Nombreuses sont les œuvres en bronze d’Hébert présentées aux Etats-Unis (Kansas University, Bowes Museum, the New York Shepherd Gallery) autant qu’en Grande-Bretagne.

Bibliographie

Les bronzes du XIXe siècle, P. Kjellberg, Les Ed. de l’amateur, 1989, p° 376.

Exposition Universelle de 1878, Rapport sur les bronzes d’art, Groupe III, Classe 25, p° 26.

Egyptomania, Exposition Musée du Louvre, RMN, 1994, p° 464.