Retour Contactez-nous

Beau Secrétaire
Epoque Charles X

ref.2603/38

Prénom

Nom

Email

Votre message

ref.2603/38

L.-E. LEMARCHAND

Ebéniste

(1795-1872)

attribué à

Beau Secrétaire

Epoque Charles X

France

Circa 1830

Haut. : 149 cm ; Larg. : 97 cm ; Prof. : 44 cm

Secrétaire d’époque Charles X en placage de palissandre et de sycomore et dessus de marbre gris. La marqueterie de sycomore, délicate et très originale, se distingue du placage de palissandre, dont l’ébéniste a tiré parti du veinage prononcé. Cette marqueterie présente une multitude d’animaux et d’éléments décoratifs répartis sur deux tableaux et deux frises : cygnes, serpents, poissons, vases, gerbes de fleurs, branches feuillagées, rubans et pompons, trophées. La composition est unifiée par des liserés stylisés.

Ce meuble élégant ouvre en partie supérieure par un tiroir en doucine et par un abattant découvrant une série de six tiroirs, deux compartiments secrets et un casier central pourvu d’un fond en miroir et d’une balustre décorative. La partie inférieure ouvre par deux vantaux révélant une série de trois tiroirs.  

secretaire-epoque-charlesX

Œuvre en relation :

Ce lit bateau en palissandre marqueté de houx, estampillé Lemarchand, vers 1835 (ancienne collection Nicole Gérard, spécialiste en mobilier Charles X), présente un de marqueterie décor sur le piètement quasiment identique à celui de notre meuble.

Biographie

Fils de Charles-Joseph Lemarchand (1759-1826), qui fonda la dynastie d’ébénisterie Lemarchand vers 1789), Louis-Edouard Lemarchand (1795-1872) rentra à Paris en 1815 pour aider son père à l’atelier après des études d’architecture et deux années dans les armes. Leur maison d’ébénisterie prit alors un essor nouveau. En 1817, ils devinrent Fournisseur Breveté du Garde-Meuble. En 1828, après son mariage, Louis-Edouard installa les ateliers au 17, rue des Tournelles. Il s’associa en 1846 avec André Lemoyne, qui figurera parmi les ébénistes attitrés de Napoléon III, et se retira des affaires en 1852. L’activité fut poursuivie par les Lemoyne, jusqu’à ce que la maison fut reprise par Charles Jeanselme en 1893.

Louis-Edouard continua à utiliser l’estampille paternelle en supprimant l’initiale du prénom. Dans un premier temps, ses meubles exécutés en collaboration avec son père sous la Restauration conservent les caractères généraux des meubles de l’époque impériale. Le Recueil de modèles d’ébénisterie composé pour la maison LEMARCHAND, ébéniste du Garde-Meuble, continuée par THEILLIER, non daté et conservé à la bibliothèque du musée des Arts Décoratifs, fournit au moyen de dessins originaux un aperçu de ces fabrications. Actif sous Charles X puis Louis Philippe (commandes pour Saint-Cloud, le Trianon, les Tuileries), il fabriqua de nombreux meubles en bois clair et en acajou. En tant qu’ancien soldat de l’Empereur, il exécuta le cercueil d’ébène de Napoléon.

Bibliographie

Les Ebénistes du XIXe siècle, Denise Ledoux-Lebard, Ed. de l’Amateur, 1984, pp.414-422.